Sue Nabi

Le radicalisme est pour nous le maître mot définissant le monde de la beauté pour les saisons à venir. Sue Nabi représente pour nous cette audace, cette créativité qui puise sa source dans la radicalité positive. Interview…

Par Sofia Slimani Publié le 11 juin 2018 Partager

Le parcours de Sue Nabi est résolument atypique : on y trouve pêle-mêle la force du travail (elle a gravi un à un les échelons du groupe L’Oréal jusqu’à la présidence), la revendication identitaire (elle est née garçon, en Algérie), l’expertise scientifique (une formation d’ingénieure agronome), la passion pour la beauté…

On la retrouve aujourd’hui créatrice d’Orveda, un concept qui rebat les règles de la cosmétique.

Née d’une observation minutieuse des lifestyles et des envies d’aujourd’hui, la marque est green, vegan, mais aussi luxe et glam’, exaltant la sagesse ancestrale et l’art de l’ayurvéda autant que la haute technologie et la science futuriste. Pour toutes ces raisons, il nous a semblé évident d’élire Sue Nabi « Guest of the season » : sa trajectoire est radicale, son regard positif, et l’ensemble nous inspire.

Que vous évoque la notion de radicalité positive, et comment s’est-elle exprimée dans votre parcours ?

Cette notion m’évoque beaucoup de choses personnelles car c’est de cette manière que j’ai construit qui je suis. Ne renoncer à rien, mais toujours faire en sorte d’être du côté positif des choses, « embarquer les gens dans sa barque, sa radicalité » plutôt que de l’opposer aux autres. J’essaie d’appliquer ce principe fondateur à tout ce que j’entreprends.

C’est sûr qu’une radicalité positive est beaucoup plus difficile qu’une radicalité qui exclue. Beaucoup plus difficile à trouver que de la niche pour « happy few »… Pointue mais pour le plus grand nombre. L’inclusivité est au cœur de tous les business que j’ai pu faire croître ou créer. Être « Avec » plutôt que « Contre ».

ORVEDA Clay Mud Cleansing Powder © globalblue.cn

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

La science avant tout, pour être dans la justesse et le sérieux ; la mode et la musique pour être dans l’air du temps ; les NBIC pour être sûr de ne rien rater du futur qui nous arrive.

Vous avez récemment créé Orveda. En quoi votre marque est-elle radicalement positive (santé, green, technologie) ?

Orveda est un concentré de radicalité positive. Tous les curseurs sont poussés à l’extrême tout en restant désirables et positifs : « With. Not Against». Notre slogan est « Works With the skin, not Against it ». Des formules ultra concentrées dans un monde de la cosmétique qui favorise les jolies textures avec peu d’actifs ; des formules vegan dans un monde de la cosmétique qui surjoue les actifs d’origine animale (caviar, miel, lait, escargot, gelée royale) ; une esthétique et une expérience produit unisexes car l’efficacité n’a pas de genre ; des formulations très efficaces tout en étant non irritantes (formulation clean sans paraben ni phénoxyéthanol, et sans actifs irritants comme le rétinol) ; enfin une expérience-produit ultra luxueuse toute en étant viable pour le monde qui nous entoure (flacons en verre, moins de 5% de plastique, recyclable, green). La marque est clairement orientée Santé tout en restant désirable.

ORVEDA Healing Sap © cosmeticsbusiness.com
ORVEDA Healing Sap © cosmeticsbusiness.com

Quelle est votre définition de la créativité, et comment l’appliquez-vous dans votre métier  ?

La créativité, c’est 60% de connaissance profonde de son marché, et 40% d’intuition pure et dure… Surtout, ne pas trop regarder ce que font les autres … !

Quel regard portez-vous sur les évolutions du marché de la beauté ? Et, selon vous, quelles sont les nouvelles attentes du consommateur ?

J’ai un regard un peu désabusé… Une industrie qui crée peu de choses nouvelles, et qui est beaucoup dans le benchmarking. Le consommateur veut du vrai, des marques différentes avec une vision claire, des histoires personnelles auxquelles se raccrocher, et surtout, des produits sains et qui fonctionnent ! La fin du marketing de grande conso ?

Orveda is “green” for many reasons. On a surface level, it is our signature colour. From a sustainable psychological perspective, it means we are more intent on activating glow than on “anti-ageing”. And of course, being environmentally-conscious, it means that we took measures to be as green as possible: to prove that, in working with, not against, the skin - and achieving instant + long-term results - we could work with the Earth, and not against it, too. Fusing the best of Science and Nature, Orveda is a “free-from” range (we use no petroleum, parabens, phenoxyethanol, alcohol, artificial colourants, irritants, sulfates, soap or talc in any of our formulations) that champions beauty’s new future and its factories: bacteria, yeast and enzymes. We use primarily natural and bio-fermented actives produced by yeast and bacteria to work with the skin’s natural microflora. More than 98% of our actives are natural-origin ingredients obtained via green technologies, such as biotechnology. What this means is that, instead of continually ‘harvesting’ ingredients from Earth, and therefore disrupting natural habitats, our actives are ‘farmed’ in laboratories, where we can propagate them, to infinity, with little to no disturbance to the planet. Furthermore, in addition to our green glass packaging (100% recyclable, it is also the most effective in terms of preserving our formulations), we use less than 5% plastic across our entire range. We use only sustainably-sourced packaging, FSC-certified paper and water-based inks for all our laquering. In-store, and on our counter (which is, again, made using natural materials), we have a strict “no-throw-away” culture: with no plastic in sight. Favoring glass and aluminum, everything is rinsable and re-used to avoid excess or unnecessary waste. How green is your beauty routine?

Une publication partagée par Orveda (@iamorveda) le

Crédit de couverture © Charles Helleu

Tags: #L'Oréal #beauté #sue nabi #orveda #green beauty

Poursuivre
l'immersion

Next

Sketch

Arc-en-ciel de taches, fragments de peinture, crayons multicolores éloignent le minimalisme pour laisser place à une joyeuse créativité.

L’attrape-ciel

Tours majestueuses, colosses aux pieds de fer, les gratte-ciels donnent l’élan de modernité nécessaire. Le regard tourné vers les hauteurs, les sommets synonymes d’éternité.