Beauté Excessive

Dans son sillage, la série Euphoria, qui incarne une génération à la créativité débridée, marque le monde de la beauté et entraine un nouvel élan d’expression qui fait l’éloge de l’excessif.

Par Eleonore Vaghw Publié le 22 septembre 2020 Partager

En mettant Drake derrière la caméra et Doniella Davy au maquillage, Sam Levinson promettait une série explosive. Chose promise, chose due, le premier opus d’Euphoria est entré dans l’histoire de la beauté par son interprétation maximaliste du maquillage.

La série dystopique pour adolescents propose une jeunesse excentrique, un brin toxique, qui navigue entre drogues, sexe, identité de genre et relations abusives, explorant de manière décomplexée les différentes facettes de la génération Z.

Mais Euphoria ne se caractérise pas tant par le choix de ses personnages pluri-dimensionnels à l’expression singulière que par son approche expérimentale de la beauté qui invoque une esthétique entre fantaisie futuriste et nostalgie des années 90.

Euphoria, HBO

Nouveau terrain d’expression

Dans la série comme dans la réalité, les Gen Zers revendiquent une beauté non conventionnelle, un outil d’expression créative et émotionnelle. L’imagination, l’humour, l’art de vivre sont incarnés par des formes évasives, des strass, larmes scintillantes, et des paupières color-block qui capturent la singularité et renversent les idéaux.

Par cette manière de redéfinir les codes de la beauté, la série a déclenché une frénésie sur les réseaux sociaux. Sur Instagram comme sur YouTube, les reproductions et tutoriels des maquillages d’Euphoria et le hashtag #Euphoriamakeup (119 millions de publications sur Instagram) remplacent peu à peu la délicatesse et la simplicité des maquillages naturels.

Un succès tel que la Makeup Artist Kirsten Coleman a organisé durant le confinement en partenariat avec la marque de beauté Kosas et les boissons Sunwink, un tutoriel virtuel sur Zoom afin de montrer ses inspirations aux fans de la série.

Les catwalks se délectent aussi de l’ébullition créative et expérimentale de ce mouvement.

La beauté teintée d’insolence d’Euphoria est adoptée tour à tour par les créateurs de mode qui rendent hommage aux univers sulfureux et colorés des personnages de Jules, Rue, Kat, Maddy et Cassie, et empruntent l’esthétique extravagante de Pat McGroth, pionnière en la matière.

 

Dans cette lignée, la marque américaine 100% vegan et biodégradable Lemonhead.LA – rendue populaire par sa démocratisation du make-up glitter dans la sphère publique – a rendu hommage aux métamorphoses expressives et à la beauté performative d’Euphoria en lançant l’année dernière une collection des teintes portées par les personnages de la série.

Beauté non-binaire

La génération Z introduit un nouveau langage à travers la beauté et suit les transgressions contemporaines en redessinant la façon dont le maquillage doit être utilisé. Les paillettes portées par Nate, personnage ultra-masculin, voire très machiste de la série, est la parfaite démonstration de la déconstruction des stéréotypes par cette génération anti-conformiste qui fédère à travers une beauté genderless.

D’un autre côté, les regards vibrants et ludiques de l’adolescente transféminine Jules qui évoluent au fil de la saison reflètent la façon dont elle gère ses émotions, et ont été imaginés par les makeup artists de manière à transcender les stéréotypes de genre.

Suivant ce courant progressiste, Glossier a lancé en 2019 Glossier Play, sa nouvelle gamme de maquillage mettant à l’honneur une beauté deshinibée et unisexe. Avec l’inclusion de Troye Sivan et Donte Colley comme visages de la campagne, Glossier a rejoint le mouvement de la représentation masculine et queer dans la beauté.

Fluide Makeup – Glossier Play

Cette expression non-binaire est également incarnée par de nouvelles marques comme Fluide et BioGlitz, créées par des personnes LGBT+ pour des personnes LGBT+, qui célèbrent le maquillage queer et les identités sexospécifiques en embrassant la beauté par la démesure. Signe que l’idéal d’une beauté extravagante incarnée par un genre unique s’amenuise petit à petit.

Tags: #Innovation #beauté #Fashion #beauté #Fashion #beauty #insights #Innovation #décryptages

Poursuivre
l'immersion

Next

Weekly Debrief #16

Cette semaine dans le radar NellyRodi…

more

Repenser le commerce à l’heure des innovations digitales

A l’heure où le non-contact est roi, la maitrise du digital redéfinit plus que jamais la relation des marques aux consommateurs. Le commerce se repense alors au prisme de la distanciation sociale et de l’Innovation Virtuelle.
Décryptage de 5 grands courants qui challengent le commerce de demain !

more