Dating Forward

A l’heure du tout-visuel et de l’injonction au zapping, les « new places to love » se démarquent par une vision plus lente et cohérente de la rencontre.

Par Augustin Lavagna Publié le 02 juillet 2019 Couleur liées NellyRodi
Partager

91% des étudiants américains n’utilisent pas les applications de dating pour faire des « rencontres », mais se tournent vers elles quand ils s’ennuient (34%) ou ont besoin d’un regain d’ego (9%) selon une étude d’Abodo menée l’année dernière. Un constat confirmé au Royaume Uni par Yougov, où elles sont considérées comme le « pire » moyen de faire des.

Ce contenu est reservé aux abonnés

NellyRodi Accèdez à toute La Revue et aux outils NellyRodi
Forfait Mensuel (Renouvelable automatiquement chaque mois) 200€ HT ou 1500 € HT à l’année S'abonner
Forfait Éditions

Tous les bénéfices du forfait annuel + Éditions Digitales Sur demande

Nous contacter