Fail, l’art d’échouer

A l’heure du numérique et des modes de vie « fast », notre perception du travail et la place accordée à l’échec …

Par Bertrand Publié le 24 octobre 2014 Partager

A l’heure du numérique et des modes de vie « fast », notre perception du travail et la place accordée à l’échec dans notre société évolue. Porté en étendard par une génération de slasheurs et start-upers, le « fail » (l’échec) fait désormais partie intégrante du processus de réussite : il est considéré par certains comme un rite de passage.

Ce contenu est reservé aux abonnés

NellyRodi Accèdez à toute La Revue et aux outils NellyRodi
Forfait Mensuel (Renouvelable automatiquement chaque mois) 200€ HT ou 1500 € HT à l’année S'abonner
Forfait Éditions

Tous les bénéfices du forfait annuel + Éditions Digitales Sur demande

Nous contacter