Fashion as a Service

Alors que de part et d’autre on pointe l’impact écologique de la mode, la valeur ajoutée perçue et payée par le consommateur se déplace vers les services, et la performance d’usage. L’image même de la priorité citoyenne autour du nouveau contrat de consommation : Less is More.

Par Augustin LavagnaPublié le 06 février 2019 Couleur liées NellyRodi
Partager

À l’heure actuelle, le secteur maintient son impact négatif. Une étude de la Fondation Ellen MacArthur décrit comment l’industrie textile, d’ici 2050, aura triplé sa consommation d’énergie et représentera 26% des émissions mondiales. Nous vivons dans un paysage de la mode alimenté par un cycle de nouveauté implacable. A la fois un anachronisme, totalement en.

Ce contenu est reservé aux abonnés

NellyRodi Accèdez à toute La Revue et aux outils NellyRodi
Forfait Mensuel (Renouvelable automatiquement chaque mois) 200€ HT ou 1500 € HT à l’année S'abonner
Forfait Éditions

Tous les bénéfices du forfait annuel + Éditions Digitales Sur demande

Nous contacter