San Francisco Anti Fourrure

San Francisco se positionne comme la première grande ville des Etats-Unis à interdire la vente et l’importation de fourrures véritables.

Par Félina Reydellet Contactez
NellyRodi #Mode
Publié le 26 mars 2018 Partager

La date du 20 mars 2018 marquera un véritable tournant dans l’histoire de l’engagement pour la cause animale puisque, pour la première fois, l’une des 15 plus grandes villes américaines (870 800 habitants en 2016) a voté en faveur de l’interdiction totale d’importation et de commercialisation de la fourrure.

Effective à partir du 1er janvier 2019, cette loi impose à la cinquantaine de boutiques faisant commerce de la fourrure présentes à San Francisco d’écouler leur stock avant le début de l’année 2020. A noter toutefois que cette loi ne s’appliquera pas aux boutiques vintage.

Dans une interview accordée au quotidien San Francisco Chronicle, l’auteur du projet de loi et membre du conseil de surveillance de la ville, Katy Pang, declare : « On estime à 50 millions le nombre d’animaux tués dans d’horribles conditions chaque année dans le simple but de porter de la fourrure et d’être à la mode. Mon souhait est que cette interdiction envoie un message fort au reste du monde. »

Cette nouvelle loi fait écho au mouvement international du « Fur Ban » et la volonté grandissante de nombreuses grandes maisons de la mode comme Gucci ou Versace de proposer une mode plus engagée et plus responsable.

Calvin Klein 205W39NYC © Vogue
Philosophy di Lorenzo Serafini © Vogue

Crédit photo de couverture: time.com

Le sujet vous intéresse ?

Contactez notre équipe NellyRodi Mode

Poursuivre
l'immersion

Next

Les marques Digital Native challengent-elles la mode ?

Comment les marques digital native ont-elles autant de succès et pourquoi les plus grandes maisons s’y intéressent-elles de plus en plus ? Décryptage…

Will Inrig

Le parfumeur parisien Will Inrig nous a parlé de ses inspirations et de son dernier parfum, Acide, pour la marque Editions M.R.