Spotted : les 2 labels lingerie à suivre

Focus sur deux nouveaux labels : Livy et Les Girls Les Boys…

Par Ellie Michel Contactez
NellyRodi #Mode
Publié le 06 septembre 2017 Partager

Nous vous en parlions il y a quelques mois, la lingerie ne cesse de se réinventer. Contexte de marché dynamisé par des acteurs émergents, inspirée par de nouveaux visages et des codes plus simples, authentiques, elle revendique un nouveau langage.

De ce constat naissent donc de nouveaux labels, et deux d’entre eux ont particulièrement retenu notre attention en cette rentrée : Livy, la petite nouvelle soutenue par les groupes Etam et Vog, et Les Girls, Les Boys, la contestataire des idées reçues et normes établies. Rapide focus…

Lancée il y a quelques jours, Livy – reprenant les premières lettres du prénom et du nom de sa cofondatrice, Lisa Carvy – est un label soutenu par les groupes Etam et Vog. Après avoir désigné des pièces d’exception pour des marques de luxe à l’image de Dior et Lacroix, elle participe grandement à la success story d’Undiz et fonde son propre atelier de création, Atelier 31.

Son business model repose sur trois gammes, trois villes, trois instants : Paris, New-York et Los Angeles. Livy exprime ainsi la richesse des facettes des femmes contemporaines et s’adapte à leurs lifestyles…

Un collectif de créatifs en tout genre (designers, artistes, stylistes, auteurs, photographes) accompagne le label dans son aventure. Le résultat ? Une épopée 3.0 qui fait déjà beaucoup parler d’elle, accompagnée d’une imagerie bien léchée, résultant d’une intelligence collective dont on ne soupçonne plus les qualités…

Photo © Livy campaign
Photo © Livy on Instagram

Les Girls, Les Boys s’inscrit elle-aussi dans cette mouvance. Créée par Serena Rees, fondatrice de la marque Agent Provocateur, la nouvelle ligne s’adresse aux enfants d’une génération à la vision différente des précédentes…

Teasée depuis quelques mois sur Instagram, dévoilée officiellement depuis quelques jours, la marque frappe donc avec force cette culture du genderless. Si elle a tout pour plaire, c’est qu’elle englobe avec brio les plus récentes attitudes culturelles, marquées par ces nouvelles générations (Millennials et génération Z).

Le label se revendique sans filtre, sans prétention et honnête. Il encourage, dans ce sens, la multi-culturalité et les identités diverses. Quoiqu’il en soit, la communication et la collection inspirent la fluidité de l’amour et de l’amitié, racontant de nouvelles histoires progressives à travers des récits passionnants.

Les Girls, Les Boys s’inscrit elle-aussi dans cette mouvance. Créée par Serena Rees, fondatrice de la marque Agent Provocateur, la nouvelle ligne s’adresse aux enfants d’une génération à la vision différente des précédentes…

Teasée depuis quelques mois sur Instagram, dévoilée officiellement depuis quelques jours, la marque frappe donc avec force cette culture du genderless. Si elle a tout pour plaire, c’est qu’elle englobe avec brio les plus récentes attitudes culturelles, marquées par ces nouvelles générations (Millennials et génération Z).

Le label se revendique sans filtre, sans prétention et honnête. Il encourage, dans ce sens, la multi-culturalité et les identités diverses. Quoiqu’il en soit, la communication et la collection inspirent la fluidité de l’amour et de l’amitié, racontant de nouvelles histoires progressives à travers des récits passionnants.

Photo © Les Girls Les Boys campaign
Photo © Les Girls Les Boys campaign
Tags: #lingerie #collectif #Agent provocateur #génération z #Genderless #millennials #serena rees #livy #etam #vog #lisa carvy

Le sujet vous intéresse ?

Contactez notre équipe NellyRodi Mode

Poursuivre
l'immersion

Next

Arket : petit nouveau du groupe H&M

La boutique aux allures de concept store ouvre ses portes online et offline…

Elévation future

Un nouveau style de vie dans un monde en suspension, libéré de toute gravité, nous enveloppe et nous invite à naviguer d’une expérience à une autre…