Masques de fer

En réponse à la folie des masques en tous genres, les cliniques et les marques partent à la conquête de nouveaux modes d’application et de nouvelles formules. Au revoir masques en tissus et bio-cellulose, bienvenue aux poudres de fer et couleurs argentées. Décryptage.

Par Ellie Michel Publié le 11 mai 2017 Partager

En réponse à la folie des masques en tout genre (argile, hydratant, raffermissant, à usage unique, en tissus ou en bio-cellulose), les cliniques et les marques partent à la conquête de nouveaux modes d’application et de nouvelles formules. Parmi ces innovations ? La métallisation. Au revoir masques en tissus et bio-cellulose, bienvenue aux poudres de fer.

Ce contenu est reservé aux abonnés

NellyRodi Accèdez à toute La Revue et aux outils NellyRodi
Forfait Mensuel 200 € HT ou 1500 € HT à l’année S'abonner
Forfait Éditions

Tous les bénéfices du forfait annuel + Éditions Digitales Sur demande

Nous contacter