Vincent Grégoire nous raconte 25 ans de Maison & Objet

À l’occasion des 25 ans du salon emblématique Maison & Objet, notre directeur insights, Vincent Grégoire revient sur la relation privilégiée qu’entretient NellyRodi avec le salon.

Par Jeanne-Aurore Publié le 15 janvier 2020 Partager

Comment expliquer le lien unique entre NellyRodi et Maison & Objet ?

L’agence NellyRodi a la chance d’accompagner le salon depuis ses débuts. C’est une fierté pour nous d’être associés à cet évènement unique en son genre – de par sa dimension internationale, son rythme bi-annuel, sa taille. Son statut de précurseur est indubitable, et sa volonté de couvrir des territoires d’expressions très vastes trouve un écho avec les savoir-faire de NellyRodi. Et Maison & Objet a aussi toujours su être généreux avec nous. En nous donnant carte blanche pour traiter des sujets de société audacieux et les mettant en scène avec une totale liberté sur nos forums de tendance. En nous permettant d’introduire de nouveaux domaines comme la food, la mode, la tech dans cet univers de l’art de vivre. Et, à titre personnel, j’ai toujours pris énormément de plaisir à la conférence que je donne à chaque édition de Maison & Objet. C’est un moment privilégié, non seulement d’explorer en profondeur la thématique du salon, mais aussi de voir l’écho rencontré auprès du public. Un vrai moment de partage…

A l’heure où le monde se digitalise de plus en plus, quels défis pour les salons physiques ? Ont-ils encore leur raison d’être ?

Oui, bien sûr ! Mais face à la dématérialisation, le salon de demain doit oser être un lieu de débat, un « lanceur d’alerte » des évolutions du marché et des consommateurs. Il doit déranger, quitte à faire grincer des dents, générer de la bonne friction, s’engager sur les sujets qui fâchent. Par le passé, les salons ont prouvé leur réactivité. Par exemple quand ils se sont réinventés, en France notamment, pour recréer le désir des exposants et visiteurs face à la baisse de fréquentation liée aux attentats du 11 septembre. N’oublions pas aussi la force de l’éphémère. En revendiquant d’être un moment de grâce, un instant rare, en misant sur les évènements qui cassent les codes (happenings hors les murs…), les salons peuvent bousculer les manières de faire. Il faut remettre du « story living » dans le storytelling.

Maison & Objet fête ses 25 ans. Comment ceux qui ont 25 ans aujourd’hui vivent-ils ?

Pour l’édition 2020 de Maison & Objet, nous parlons de « Régénération ». Et c’est bien cela que nous apporte cette nouvelle génération des 20-30 ans qui est en train de tout bouleverser. Comment vit-on son environnement quand on n’a connu que la crise et la disruption technologique ? En étant à la fois engagé mais aussi en attente d’une vie toujours plus augmentée par la technologie. La génération des 25 ans a de hautes attentes en matière d’éthique, de production, de bien-être animal. Face à la montée en puissance des vegans, le secteur de l’ameublement a de sérieuses questions à se poser. Et c’est tant mieux. Cette génération va nous amener beaucoup de belles énergies. Intelligence artificielle, robotisation… : les digital natives ont aussi d’immenses demandes en termes de fonctionnalité, d’objets smarts et évolutifs. Ce sont des nomades, des solutionnistes hyperactifs qui ont à cœur de faire de leur maison un cocon régénérant. Le lit est leur lieu favori où tout faire : manger, se distraire, travailler… Grâce à cette nouvelle vague de consomm’acteurs, le secteur de l’art de vivre voit s’ouvrir de nombreuses opportunités de développement. Charge à nous de savoir comment répondre à leurs désirs.

Pour finir, un souvenir particulièrement heureux lié à Maison & Objet ?

L’étincelle qui naît des rencontres avec des élèves ou classes d’écoles que j’ai rencontrés au fil des années sur nos conférences et forums de tendance NellyRodi. Ce sont toujours des instants inspirants qui me permettent de constater à quel point la relève est déjà là.

 

Pour plus d’inspiration, consultez notre nouvelle édition Living Expressions Automne-Hiver 2021/2022

Tags: #Maison & Objet #Innovation #salon #Digitalisation #25 ans #Régénération #2020 #Vincent Grégoire

Poursuivre
l'immersion

Next

Digital Fashion : au delà du vêtement physique

Dans une volonté de responsabilité et d’innovation par le digital, des startups proposent des collections 100% digitales. Les grandes marques entrent dans la course, et pourraient demain réinventer tant la façon de produire, que de consommer du vêtement.

more

Les marques s’emparent du phénomène anxiété

Des préoccupations concernant l’insécurité émotionnelle à l’instabilité des nouvelles relations, l’anxiété est l’objet d’un nouveau focus culturel, social et relationnel avec le consommateur.

more