Weekly Debrief #31

Cette semaine dans le radar NellyRodi…

Par Alicia Publié le 28 juillet 2020 Partager

Repenser le magasin de l’avenir

Les marques se sont déplacées en ligne pour faire participer les consommateurs, mais avec la réouverture des magasins, les détaillants devront réimaginer des espaces d’expérience et un moyen de limiter les services à forte fréquentation.

© Guillermo Cano

Étude : plus de la moitié de la population mondiale utilise les réseaux sociaux

Le Global Digital Report a été mis à jour avec les derniers chiffres et tendances internationales sur l’usage du web, des réseaux sociaux et du mobile en juillet 2020. Parmi les principaux enseignements à retenir du rapport annuel : la part mondiale des utilisateurs des médias sociaux dépasse la barre des 50 %.

Les chiffres clés d’Internet et des réseaux sociaux dans le monde en juillet 2020. © Hootsuite - We Are Social

“La crise économique et sociale est peut être aussi une crise systémique pour la mode”

Sans agilité, la puissance n’est rien. Ou presque. En première ligne de la crise, Pierre-François Le Louët, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, revient sur ses grandes observations – aussi concrètes que prospectives – sur le futur de l’industrie de la mode. Focus sur quelques insights-clés de cette rencontre, à retrouver en intégralité.

Grands témoins du Journal du Luxe, Pierre-François Le Louët

Décarboniser la mode est impératif

L’industrie de la mode contribue actuellement à hauteur de 10 % des émissions mondiales de carbone. Et les grandes marques ne peuvent pas payer le problème pour qu’il disparaisse.

© Allbirds

Crédit image de couverture : Le défilé Automne/Hiver 2020 de Burberry était neutre en carbone © Isidore Montag/Gorunway.com

Tags: #Mode #réseaux sociaux #Pierre-François Le Louët #Repenser les magasins #Crise économique et sociale #Crise systémique #Décarboniser

Poursuivre
l'immersion

Next

Weekly Debrief #31

Cette semaine dans le radar NellyRodi…

more

Elevated petcare

Propulsée par la génération Y, l’économie des animaux de compagnie explose et s’ouvre à une multitude de nouveaux marchés.

more