Retail post Covid : Repenser la cabine d’essayage

Ré-inventer l’essayage produit : un enjeu majeur du commerce.

Par Lucile Le Goallec Publié le 30 septembre 2020 Partager

Alors que les magasins adaptent leurs heures d’ouverture et leurs cérémoniels clients au prisme de la distanciation sociale, 1 français sur 2 ne s’estime pas en sécurité aujourd’hui dans les boutiques de vêtements.

65% d’entre eux sont en effet inquiets par le fait de toucher et d’essayer des produits déjà manipulés et 25% des Français pensent devoir abandonner certaines habitudes de Shopping (OpinionWay 2020).

Au-delà des rituels d’accueil et de vente, la cabine d’essayage devient alors un enjeu central de l’expérience consommateur positive.

Aussi fonctionnelle, qu’inspirationnelle et aspirationnelle, elle se place désormais au cœur des nouveaux enjeux du commerce.

Quand certains l’imaginent hygiéniste (version cabine purificatrice instantanée chez CARLO RATTI

et d’autres version immatérielle (à l’image de  la « cloakroom digital experience » de BOTTER SS21 pour la fashion week virtuelle) la cabine se révèle source de créativité et de disruption.

Décryptage de 5 innovations qui vont bouleverser l’essayage produit et l’expérience magasin de demain !

La cabine intuitive : celle qui redonne le contrôle au consommateur

Bienvenue dans l’ère de la cabine autonome ! Une fois installée, plus besoin d’en ressortir : grâce aux étiquettes RFID elle détecte automatiquement les vêtements choisis et vous en affiche le détail, tout en vous proposant sur écrans intelligents une sélection de tailles, couleurs et produits disponibles en magasin ou en stock – à se faire apporter ou à commander directement. Voir le « smart store » D’ALIBABA X GUESS à Hong Kong.

Le must : ne même plus avoir à se déshabiller pour essayer et se projeter.

Grâce au développement des technologies « Dressings connectés », comme chez LG, pensés en symbiose entre l’offre shoppable des marques et son propre dressing, place aux avatars qui essayent à votre place, et qui vous projette sur ce que le produit donnerait dans votre garde-robe existante.

La cabine social window : celle qui remplace les réseaux sociaux

La cabine piège à selfie n’a pas dit son dernier mot et se personnalise chez ADIDAS à Londres

grâce aux écrans LED : une toile de fond instagrammable pour une mise en situation immersive & sportive au choix du consommateur – quoi de mieux que d’essayer son nouvel équipement sur fond de stade de son équipe préférée ? Le must : La mise en scène du soi qui se transforme en live-sharing spontané de la part des consommateurs. Mêler Live shopping & Live streaming! Try, Like, Share : le triptyque gagnant de la cabine version « live content studio » que l’on retrouve chez TAOSTYLE au Hangzhou Kerry Center.

Une valorisation des nano-influenceurs qui renouvelle la désirabilité « drive to store » de la marque.

La cabine tout terrain : celle qui ré-invente le testing produit

L’attractivité du retail physique se fait encore malgré tout sur la possibilité d’éprouver soi-même le produit avant de l’acquérir. Qu’à cela ne tienne, les cabines de l’extrême repoussent le concept du testing produit version full immersion.

Le must : « Enjoy before buying » Une cabine mise en situation qui allie fun & fonctionnalité.

Démontrer & convaincre par la preuve : un motto que l’on retrouve de la Cold Room de CANADA GOOSE au Canada (ou comment mettre à l’épreuve leur produit dans un froid extrême) aux cabines d’ADIDAS du flagship Londonnien (qui disposent d’une barre de traction et d’équipements de gym dans une atmosphère sensorielle adaptée).

Le relais cabine : celle qui fluidifie le pick, try & go

Le sur-développement des offres phygital « Try first, pay later» se heurte à la friction logistique individuelle : déterminer un endroit où recevoir, où essayer, où renvoyer.

A l’inverse, le confinement a permis une accélération du « click and drive » sur des secteurs comme la mode et l’enfant, à l’image du succès de KIABI.

Le must : le self-service store ou le « tout cabine » version 3 en 1, pour une expérience ‘pick, try & go’ sans friction, où tout se gère sur place.

A l’image du développement des « POSTI-BOX » à Helsinki se faisant à la fois relais de réception, cabines d’essayage et zones de renvoi des produits.

La booking cabine : celle qui encourage l’essayage sur place

Ramener du plaisir à l’escapade shopping passe notamment par limiter les temps d’attente et les contacts non utiles.
Un enjeu majeur est d’optimiser le trafic en cabines pour encourager l’essayage – et donc la transformation en achat – sur place.

Que ce soit par la signalétique, claire et accessible, de cabines pensées comme des toilettes publiques ultra-design et ultra-modernes, au cœur de la boutique – à l’image de DAYLAB STUDIO à Shanghai.

Un procédé simple mais efficace, à l’image de ZARA et de ses cabines d’essayage à réserver depuis son smartphone, pour une expérience optimisée et personnalisée. Une initiative qui vient en complément des produits achetables grâce au QR code et géolocalisés dans le magasin, pour que le temps et l’énergie consommateur soient concentrés sur l’expérience marque et produit.

Le renouveau de la cabine : entre interaction, immersion & intimité

Bien au-delà de la cabine seule, repenser l’espace d’essayage, c’est repenser toute l’expérience marque et magasin.

Il s’agit avant tout de s’interroger sur le rapport des consommateurs aux trois I : Interaction, Immersion & Intimité.

De l’espace clos expérientiel à son ouverture et mise en scène à travers des semi-cabines, en passant par l’intégration de « Cabine / Studio Content » en magasin – les marques ont tous les outils pour réinventer ce point de contact.

Le design s’allie alors à la technologie, le virtuel avec le réel, le matériel avec l’immatériel – pour une expérience consommateur augmentée & unifiée.

Pour découvrir d’autres concepts inédits & disruptifs et creuser quels sont les leviers stratégiques à activer pour les marques, au regard du contexte sociétal et des attentes consommateurs post-covid, rendez-vous sur notre Étude « Re-Think Commerce 2020 ».

Poursuivre
l'immersion

Next

Chapitre 1 : Le luxe et les menaces jugées à haut risque

RSE, transparence des process de fabrication, blockchain, impact environnemental, défense et représentation des minorités, l’industrie du Luxe est exposée à de nouvelles menaces.

more

Repenser la beauté : Nouvelle polarisation de cette industrie

Face à une industrie qui se polarise, frictions et dualités émergent, et les consommateurs se font de plus en plus exigeants. Dans ce contexte sociétal, NellyRodi vous présente son étude (Re)Think Beauty II lors d’un Webinar afin d’en décrypter les nouveaux enjeux.

more